PROGRAMME

11 septembre 2019 : santé des Hommes

09 h 00 : Café d’accueil
09 h 15 : Mot de bienvenue par Mme Cornelia
Horsch et M. Robert Dorsemagen
09 h 30 : Intervention de M. Eddy Fougier Comprendre l’agribashing pour nourrir notre communication
10 h 15 : Intervention de Mme Julie Sabourin Zéro Résidu de Pesticides : une solution pour rétablir du sens et du lien
11 h 00 : Intervention de M. Andreas Kneissler La science au service de la traçabilité du champ à l’assiette
11 h 30 : Table ronde avec Michael Horsch
12 h 30 : Déjeuner
14 h 30 : Avant-première Agritechnica
15 h 30 : Ateliers au champ
17 h 30 : Verre de l’amitié

12 septembre 2019 : santé des sols

09 h 00 : Café d’accueil
09 h 15 : Mot de bienvenue par Mme Cornelia
Horsch et M. Robert Dorsemagen
09 h 30 : Intervention de M. Nicolas Kerfant Comment un leader de la chimie se réinvente face aux nouvelles exigences européennes
10 h 15 : Intervention de M. Josef Hägler Gestion des équilibres agronomiques en agriculture biologique sans labour
11 h 00 : Table ronde avec Michael Horsch
12 h 30 : Déjeuner
14 h 30 : Avant-première Agritechnica
15 h 30 : Ateliers au champ
17 h 30 : Verre de l’amitié

VERS L’AGRICULTURE HYBRIDE

Nicolas Kerfant est le directeur général de la filiale française du géant de lachimie BASF. Le groupe est un acteur majeur de la protection des cultures et de la biotechnologie. Les accidents climatiques, la pression médiatique, les incertitudes en matière de politique agro-environnementale, l’évolution des modes de production… représentent un énorme défi pour l’ancien président de l’UIPP (Union des industries de Protection des Plantes) et son groupe. Les règlementations imposant une réduction des IFT, la M loi Egalim et la séparation du conseil et de la vente qu’elle induit, sont autant de paramètres pour comprendre les axes de développement de BASF. M. Kerfant les présentera en ayant à l’esprit un objectif : concilier la pérennisation des exploitations agricoles, les attentes des consommateurs et les impératifs économiques liés à un groupe privé.

M. Eddy Fougier est politologue et expert-consultant, spécialiste des mouvements protestataires. Il est chargé d’enseignement à Sciences Po Aix-en-Provence et à Audencia Business School, contributeur régulier de WikiAgri et blogueur pour Huffington Post. Il décrypte les attaques contre l’agriculture conventionnelle et l’agro-alimentaire. Il nous éclairera sur ce qu’est l’agribashing et comment ce dernier se manifeste. Les consommateurs perçoivent les enjeux agricoles principalement à travers leur alimentation. Après plusieurs crises, une défiance s’est installée face à l’industrialisation et à la globalisation de la production alimentaire quant à la santé, l’environnement ou le bien-être animal. Ceci a été aggravé par l’éloignement progressif entre citadins et agriculteurs. Quelle stratégie et quelle communication positive établir en direction des citoyens-consommateurs ?

Mme Julie Sabourin est responsable qualité et technique du Collectif Nouveaux Champ, à l’origine du label Zéro résidus de pesticides. Initié pour la filière fruits & légumes (19 % de la production française), le label s’ouvre à d’autres domaines : céréales (blé dur, quinoa…), viticulture, jus de fruits. 60 entreprises regroupant plus de 5 000 producteurs bénéficient de la labellisation. Un organisme de contrôle (Kiwa) approuve les démarches. Toutes les analyses sont réalisés par des laboratoires COFRAC. Le « zéro résidu de pesticides » ouvre une voie de diversification centrée sur les attentes du consommateur. Mme Sabourin nous expliquera les démarches qui mènent à l’obtention du label et quels peuvent être les avantages techniques et économiques de cette troisième voie agricole.

Dr. Andreas Kneissler est le fondateur du laboratoire d’analyses éponyme. Fondé en 1993, il emploie 400 personnes en charge d’analyser la qualité de produits alimentaires et de détecter la présence de substances actives, de mycotoxines et de pesticides à un degré de précision rarement atteint. Le laboratoire indépendant est mandaté par plusieurs labels, pour garantir en toute transparence des produits répondant aux attentes des consommateurs. M Kneissler mettra en lumière le test mis en place cette année auprès de 30 exploitations qui fourniront 300 échantillons de céréales, principalement en Allemagne, afin de comprendre l’impact de la climatologie et de la pédologie sur les résidus de produits phytosanitaires.

M Josef Hägler

Journées de la Lucine

Votre inscription