Terrano GX
Maestro CV/CX
Leeb 7 GS
Cura ST

Article

HORSCH Maschinen GmbH Home | Article

Polyéthylène contre acier inoxydable dans le secteur de la protection des cultures : quel est le meilleur choix pour mon exploitation ?

 

Cuves en polyéthylène ou en acier inoxydable - Quelles sont les différences et laquelle convient à quelle exploitation ?

Cuve en polyéthylène ou en acier inoxydable – Laquelle convient à mon exploitation ? Cette question revient sans cesse dans les discussions avec les agriculteurs. Mais il n'est pas possible de donner une réponse générale en fonction de la taille de l'exploitation ou de la culture. Vous devez plutôt prendre une décision individuelle pour chaque exploitation.

La cuve en polyéthylène condensé...

On parle souvent d'une cuve "en plastique", mais le terme "plastique" est un peu trop simple.

Les cuves en polyéthylène sont fabriquées à partir d'un mélange de matériaux spéciaux. L'extérieur de la cuve semble plutôt rugueux, mais l'intérieur est extrêmement lisse et à granulométrie très fine pour que le moins possible de produit phytosanitaire adhère aux parois. 

Cette cuve est fabriquée selon une méthode de production spéciale : Le mélange de matières pulvérisées dont est composé la cuve est placé dans un moule qui est ensuite scellé. Ensuite, le moule est amené dans une chambre de chauffe et chauffé. C'est dans cette pièce que se produit ce qui fait la particularité de la cuve HORSCH Leeb, car dans cette chambre, le moule est posé sur un support qui tourne à 360°. La poudre fond sous l'effet de la chaleur et est répartie uniformément dans le moule rotatif jusqu'à ce qu'elle ait refroidi.

Grâce à ce procédé, il n'y a pas d’aspérités ni de bords dans la cuve, elle est complètement lisse et peut donc être nettoyée facilement et sans tâche avec le système de nettoyage en continu CCS. Ce n'est qu'à l'extérieur de la cuve que l'on peut voir un renflement car le moule se compose de deux parties afin de procéder à son ouverture.

La cuve en acier inoxydable...

Si l'on regarde le marché mondial, la majorité des cuves sont en acier inoxydable. De nombreux clients apprécient la cuve en raison du spectre de pores encore plus fin et de l'avantage que les cuves peuvent être nettoyées avec des agents acides et alcalins. Ainsi, même les agents extrêmement collants peuvent être évacués de la cuve et de la rampe.

Le processus de production diffère fondamentalement de celui d'une cuve en polyéthylène. Les cuves en acier inoxydable HORSCH LEEB sont fabriquées et testées dans l'atelier de soudage de l'entreprise. En raison de la granulométrie extrêmement fine et de la grande résistance aux produits corosifs comme les acides et autres produits chimiques, l'acier inoxydable est très courant, et pas seulement dans le secteur alimentaire. HORSCH LEEB utilise également ces caractéristiques pour ses pulvérisateurs de produits phytosanitaires. En effet, les caractéristiques de nettoyage de l'acier inoxydable sont uniques. Un autre avantage de l'acier inoxydable est sa grande stabilité. Cela permet de produire de grandes cuves avec peu de déflecteurs, par exemple la cuve du HORSCH Leeb 8 GS d'une capacité de 8 000 litres sur essieu pour une efficacité et une maniabilité maximales.

Nous savons maintenant quelles sont les différences entre les différentes versions de cuves. Mais quel matériau est idéal pour quelle exploitation ?

Alors, lequel est-ce ? Polyéthylène condensé ou acier inoxydable ?

Comme nous l'avons déjà décrit ci-dessus, il n'est pas possible de donner une indication générale sur le matériau idéal pour chaque exploitation. Nous devons plutôt envisager une combinaison de détails spécifiques à chaque exploitation.

Nous recommandons le cuve en polyéthylène pour les exploitations agricoles qui préfèrent travailler avec des produits liquides qui se dissolvent bien et ne sont pas très adhésifs. En outre, l'exploitation doit nettoyer la cuve soit très régulièrement, par exemple une fois par jour le soir, soit travailler avec le même mélange en cuve pendant un ou plusieurs jours et ne pas changer trop souvent de culture. Pour ces exploitations, une cuve en polyéthylène est idéale, car le système de nettoyage en continu CCS permet de nettoyer la cuve de manière fiable et la solubilité dans l'eau des produits utilisés est si bonne qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser des acides ou des produits alcalins pour le nettoyage.

À l'inverse, une cuve en acier inoxydable est intéressante pour les exploitations agricoles qui utilisent souvent des mélanges de cuves très complexes et où les produits sont très adhésifs ou huileux. En effet, dans ce cas, l'agriculteur peut nettoyer la cuve assez facilement et un report ou un nettoyage insuffisant est presque exclu. Les exploitations agricoles qui doivent utiliser les produits et mélanges complexes que nous venons de mentionner sont souvent des exploitations qui cultivent des légumineuses, des pommes de terre ou des cultures spéciales ou des exploitations qui recherchent une machine avec essieu efficace pour la protection des plantes.

Il n'y a donc pas de distinction claire. Il faut tenir compte de toutes les conditions propres à l'exploitation pour pouvoir décider où le matériel peut être utilisé. Dans le deuxième article de blog de cette série, nous présenterons deux fermes qui utilisent des cuves en acier inoxydable et en polyéthylène et nous décrirons les fermes ainsi que les critères de leur décision d'achat.