Les entreprises gérées par des femmes sont différentes

Cornélia Horsch, directrice HORSCH France et responsable marketing chez HORSCH s’exprime sur le thème „les femmes en entreprises“

Pour Cornélia Horsch, les femmes et les hommes se correspondent, car ils se complètent par leurs capacités. Sa carrière professionnelle a toujours figuré en harmonie avec la sphère familiale et privée. Elle a toujours été totalement soutenue par son mari.


Comprendre qu’être autre est une chance

Les femmes sont, en règle générale plus sensibles, entretiennent une relation différente avec les employés et sont plus soucieuses des familles. Les hommes, à l’inverse, sont souvent plus matérialistes. Les femmes, au sein de leur vie professionnelle, ne devraient pas tenter de s’adapter aux hommes, mais plutôt comprendre que l’altérité est une chance.


La persistance au féminin se paie

En 2002, les gérants de la HORSCH France souhaitaient fermer la filiale suite à des pertes. Cornelia Horsch, ne voulant pas approuver cette décision, décida d’aller en France avec ses enfants, pour construire personnellement le marché. En fin de compte, le succès lui donna raison. Ainsi la France représente maintenant le plus important marché à l’export et HORSCH profite encore aujourd’hui des développements issus des expériences de l’époque.


Des employés sereins sont importants pour une entreprise

Cornelia Horsch tient à connaître, comment se porte la famille de ses employés. Même si elle ne peut personnellement s’occuper de chacun, elle insiste pour que chaque responsable de service se préoccupe de son personnel  et de leurs problèmes. Elle est convaincue que, seules les personnes qui se sentent bien dans leur travail et qui ont un foyer équilibré, s‘épanouissent dans  leur activité.

Depuis quelques années déjà, HORSCH propose à ses salariés des formations, pour apprendre à connaître leur personnalité et apprendre à gérer leurs propres forces et faiblesses mais aussi celles des autres. Ainsi les tensions entre les salariés sont sensiblement diminuées, ce qui profite au climat de l‘entreprise.


Des modèles de temps de travail flexibles pour le futur

Après un ressentiment initial vis-à-vis de l’emploi à temps partiel, les femmes qui retournent à une activité professionnelle,  surtout après un congé maternité, considèrent cette possibilité comme positive. L’activité renforce leur confiance en soi et elles sont plus sereines grâce à l’alternance. Par ailleurs, plus de femmes devront, à l’avenir, obtenir une place dans des métiers techniques. Aujourd’hui chez HORSCH, les femmes ne travaillent plus seulement dans les bureaux, mais aussi au service après-vente et à la production.


Pas de quota pour les femmes

Le quota chez les femmes, souvent discuté, est ressenti par Cornelia Horsch comme humiliation et gêne. D’après elle, seules les compétences comptent. Toutefois, bien des choses sont encore à changer dans les têtes des décideurs, puisque McKinsey a déjà calculé en 2007, que les entreprises tenues par des femmes, réalisaient près de deux fois plus de profit.